Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le vent soufflait devant sa porte

La réunion entre différents clans a porté ses fruits. Une sorte de paix a été instaurée pour éviter le rendez-vous avec la faucheuse locale. Le Bishop Don Riton Panzanison a su trouver les mots qui apaisent.

medium_01042006_006_.jpg

Les clans ont, pour un temps, rangé dans les coffres des 4X4 pétoires et artillerie de croiseur. Il suffit de peu finalement. D'une main posée sur un front blême qui lutte contre une pieuvre et son trop plein d'encre. Oui, Molly, "Nul ne sait ce que peut le corps" (Spinoza).
DJ blog-trotteur, son fils et son clan oscillent entre "cris et chuchotements" et l'ironie. Celle du désespoir qui protège contre le grand froid.
medium_01042006.jpg

Chère Anitta, le général a lancé son appel du premier avril: "Cinq comprimés par jour afin d'éviter les sanglots longs". Il va de soi que personne ne saura mesurer les effets colatéraux de cette mission . Margot, ce pays est définitivement celui de l'écriture. Il neige depuis ce matin. Le vent inscrit en lettres blanches sur les flancs des montagnes la direction a suivre.
Sigga Rosaydottir, du clan Fjallabak, a réuni hier soir autour de sa table généreuse les boys qui se sont jetés sur trois kilos d'agneau au curry (riz basaltique) copieusement arrosé de quelques bouteilles de Sancerre rouge.
medium_photo_0177.jpg

La préparation de l'expédition pour retrouver le couple "Morue séchée" et "saumon fumé" est entrée dans sa phase active: GPS pour éviter les égarements, dégonflage des pneux afin de mieux rouler sur la neige verglacée, ravitaillement, combinaisons de survie, pelles, rampes d'alu qui aident à sortir des fourbes ornières.
Départ mercredi avec le ferme espoir d'atteindre le refuge et la rivière d'eau chaude (entre 40 et 70 degrés) qui serpente entre glaces et cendres volcaniques.
medium_01042006_008_.jpg
Les hommes du clan Fjallabak se sont donnés le même objectif par une piste différente; celle qui passe entre Geysir et glaciers. Nom de code de l'opération "Björk, t'es pas une pétasse!".
medium_jeep.jpg

Le temps est venu de faire courber les lignes droites. Et d'envoyer nos plus belles pensées à toutes celles et ceux qui ont décidé d'épouser nos méandres.

Commentaires

  • Message reçu. Que la philosophie panthéiste soit avec vous. Et surtout, gare aux ornières, hein !

  • 16 degrés ici, et enfin un beau soleil...pelles et rampes d'alu ce sera pour plus tard...peut-etre...

  • Malgré mon absence totale de compréhension des enjeux visiblements primordiaux de ta Quête, je n'en reste pas moins une fidèle supportrice.

    Ouaaiiisss, ton clan va gagner, c'est sûr !!!!!

  • On épouse, on épouse ! Vos paysages, votre écriture, votre ironie et votre belle amitié.
    Et puisque grâce à vous, je suis d'humeur positivo-surréaliste...
    "Le paysage prolongeait
    Nos paroles et nos gestes
    L’allée s’en allait de nous
    Les arbres nous grandissaient
    Et nous calmions les rochers."

  • une aventure humaine dans laquelle vous puiserez d'autres lignes ....

  • et l'eau mis en mouvement par cette aventure
    m'a éclaboussée jusqu'en notre ma Lorraine endormie

    (formidable ce qu'un 4X4 peut faire, la troisième photo est incroyable
    si je n'avais pas une confiance absolue ...
    je douterais -sourire- )

    Luc
    dfdn

  • Je rejoins le commentaire de "la sardine masquée"... et aussi celui de S...
    au plaisir de vous lire,
    Lydia

  • A chaque homme et femme de Fjallabak : Þú ert mjög falleg
    Au clan du chiffonnier des étoiles :
    Macte animo, generose puer, sic itur ad astra
    « lève-toi, c’est décidé … »

  • Grandiose votre aventure avec ce cheval qui traverse les eaux jusquaux limites du possible. Mais ce que je suis en train d'admirer c'est ce que vous cachez soigneusement. Ce que vous faites en ce pays pour...
    Oui, acceptez toute mon admiration et mon soutien puisque je ne peux vous le transmettre que par ce blog.

  • Ben moi, je le dis. Ce qu'il est est en train de faire pour son fils et la maman de son fils est tout simplement hors du commun. Courage. Tenez bon.

  • Oui, courage
    nous sommes de vos méandres
    et voulons atteindre le refuge
    Frat...

  • Je ne vais pas me cacher derrière mon petit doigt: Vos mots me sont d'un très grand réconfort. Demain, j'irai d'un pas alerte de l'autre côté de la montagne que j'aperçois de mes fenêtres. Les islandais affirment que de l'autre côté, l'herbe y est plus verte. Moi je veux bien les croire mais il neigeait des crêpes hier...sur la cendre des volcans.
    Main sur le coeur et révérence à toutes z'et à tous.

  • Sous les crêpes de neige, les flots de lave.
    Sous l'ironie, l'émotion.
    Sous la montagne, les semelles d'or.
    Sous les fanfaronnades, la pudeur.
    Tenez bon, M'sieur Trotter, on vous aime.

Les commentaires sont fermés.