Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une journée particulière avec Matta

medium_photo_0187.jpg

Mon fils pense qu’il y a une vie dans les minéraux. Comme tous les islandais, il affirme que l’âme des morts trouve refuge dans certains rochers. J’ai découvert quelques morceaux de la mythologie nordique en marchant. Un jour, j’avais décidé de tirer à la carabine sur des bouteilles de Coca disposées sur un rocher à bonne distance (une centaine de mètres). Une seule détonation et une bouteille explosée plus tard, le maître du lieu, un sociologue compagnon de pensées de Barthes et de Marx s’est lancé sur moi à la manière de « l’homme qui valait des milliards ». Le plaquage achevé il m’a simplement dit : « Philippe, tu es en train de tirer sur le rocher qui protège les âmes de mes ancêtres. »
Quelques temps après, c’était une discussion avec un paysan. Il lâchait ses mots au compte-goutte comme tous les vikings qui vivent un peu en retrait. Ce jour-là, après le rituel « Godan daginn », (manque les vraies lettres de l’alphabet islandais pour traduire un « bonjour ») il m’a expliqué qu’il avait peu dormi à cause de son chien qui s’était mis en tête d’aboyer en tournant autour de la ferme. « Cela a duré presque trois heures » m’a-t-il précisé. Je partageais son agacement. Toutefois, il a tenu à m’éclairer davantage : « Je crois que tu n’as pas bien interprété mon propos, mon chien, mon unique compagnon est mort il y a sept ans… »
Aujourd’hui, rien n’a changé. Certes, l’Islande doit se placer en tête des pays consommateurs de toutes ces choses qui attirent les nouveaux riches mais ils demeurent attentifs à leurs croyances, leurs traditions qui datent d’avant l’an mille. Mathilde, qui révise à mes côtés ses cours de littérature française, m’avoue sans rire qu’elle croie aux elfes : « J’ai peur d’eux quand je marche dans le pays. »
Peur de quoi ? « Qu’ils me piquent mes affaires. »
medium_photo_0188.jpg

Ah oui, qu’ils te piquent ton iPod…
« Espèce de … » Mathilde, depuis qu’elle est née, me traite à peine qu’on se traite. Je l’ai vue pousser comme une liane. Elle mesure 1,78m. Sa mère, Sigga, (la penseuse de la note précédente en sa cuisine) atteint 1,83m. En Islande, elles passent inaperçues. En France, par contre…
Depuis mon arrivée, je suis obligé de ruser comme un sioux pour réussir à photographier ma filleule. C’est une splendeur Matta. Dehors comme dedans. Ma préférence à moi. Je crois que je vais la marier à un riche émir (oui, je sais, c’est un pléonasme) contre plusieurs Rolls avec des roues en or massif. Vous trouvez que je pourrai en obtenir davantage ? Quand elle était petite, j’avais aussi en tête de la faire jouer dans un film avec peu de dialogues. Son titre est resté dans nos mémoires : « La petite salope dans la prairie ». Hélas, ses parents se sont opposés au tournage de ce chef d’œuvre qui s’inscrivait pourtant dans la veine des films de Russ Meyer.
Comme je dis toujours, il sera temps demain d'affronter les blessures du chemin. (Merci pour vos nombreux messages)
medium_photo_0191.jpg

Voyez-bien que je ne suis pas mauvais cheval.

Commentaires

  • Et bien, ces hommes sont en bien belle compagnie. Je ne m'inquiète plus ...
    Avec un regard aussi tendre couché sur eux, oui, même les rochers se muniraient d'une âme...

  • Russ Meyer ... t'es sûr sans vouloir offense Matta elle a l'air de manquer un peu de coffre nan ?

  • Elle est belle, Mathilde !

  • J'aime beaucoup lorsque vous nous parlez des us et coutumes de cet étrange pays...

  • Quel merveilleux pays, où l'on voit des chevaux surfer sur Internet, et des elfes écouter Björk sur leur Ipod...

  • C'est vrai que ça laisse rêveuse... J'en oublierai presque de remettre mes lunettes.

  • Ph&: Votre com m'a bien fait rire. Tip top.
    Manquent effectivement les appuie-têtes des copines de l'hilarant Russ.
    Si vous saviez comment ces deux-là se parlent... c'est de la poésie dialecticienne de l'underground californien mêlés à du God Father de Scorcese. C'est qu'il veille sur elle, le parrain. :o)
    Grandeur nature, "la petite", fait tourner bien des têtes. Et comme dit l'autre, elle a en dans le choux.

  • elle est peut-être une elfe qui s'ignore ;)

  • je n'en doute pas un seul instant et tant mieux pour le sourire

  • J'aime la façon dont vous décrivez ce pays. Les vikings, les elfes, les âmes... un pays de légendes. C'est beau.

  • Bonjour trotter. J'ai regardé la météo. Ciel bleu là-haut et vent artique. Un petit moins trois ce soir; idem pour demain... et dimanche vous reprenez l'avion. Avec beaucoup de nuages autour et de la pluie au décollage. Je sais combien votre présence est appréciée en Islande et que votre tâche est bien rude. Mais je dois vous dire qu'il nous sera très agrable de vous revoir dans nos paysages.
    Racontez-nous encore ce pays. Merci d'avance. Tendresses pour vous et tous les vôtres.

Les commentaires sont fermés.