Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lettre ouverte à Paul Cézanne

 

93b83431c379947c1339b4a92d8edb98.jpg
Travaux d'embellisement en mon village. Au fond, on aperçoit encore la Sainte Victoire.
Accès à la future route menant à Saint Zacharie 

 

Cher Paul, 

Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Là-haut au paradis.
Figurez-vous que, la nuit dernière, j’ai rêvé de vous. Je vous regardais marcher sur le plateau du Plan d’Aups cherchant à peindre les flancs de la soeur jumelle de la Sainte Victoire (la Sainte Baume) en période hivernale puisque le soleil rasant lui dessine chaque jour de nouveaux reliefs. Sans doute Marie Madeleine vous aurait offert une tasse de thym avant que la nuit ne tombe.
Je conçois que la route ait pu vous sembler longue entre Aix et Auriol. Sans oublier la rude montée par le chemin de Saint Zacharie, à dos de mule, votre matériel dépassant de chaque côté de la selle. Il est regrettable que votre père ne vous ait pas offert un 4X4 BMW aux vitres teintées avec la clim. 
J'ai décidé ce matin de prendre la plume pour vous alerter. Figurez-vous que les choses ont bien changé depuis les années 1882/87 où vous arpentiez sans relâche le chemin du Tholonet pour poser votre chevalet pas très loin du barrage construit par le père de votre ami Zola.
Savez-vous-vous que la route menant à la Sainte Victoire porte votre nom et qu’elle se distingue singulièrement puisque c’est l’unique route de France à avoir été classée. La Sainte Victoire que vous avez rendu si célèbre a été classée, elle, « Grand site » afin d’échapper à l’appétit des promoteurs immobiliers et aux prédateurs de beauté.
Vous n’êtes pas seulement le père de la peinture moderne et l’initiateur du « cubisme » mais aussi un défenseur posthume de l’environnement.
Je me disais donc, dans mes rêves, que si vous aviez été entrepreneur de bâtiments hé ben la Sainte Victoire ressemblerait aujourd’hui à la Grande-Motte. Un comble pour vous qui êtes devenu le maître de cette "nouvelle idéologie de la nature". J’ai parcouru le monde pour découvrir vos toiles, en vrai. J’aime beaucoup la manière dont vous avez utilisé la perspective linéaire, adaptée suivant les cas, affichant toujours une grande indifférence pour la perspective aérienne.
La peinture fut pour vous un travail d’ouvrier, de solitaire, sauf à de rares moments, presque pénible, pratiqué sans interruption. Et vos dessins, qué merveilles ! Vous avez placé très haut les fins de l’art, voulant produire des tableaux “qui soient un enseignement”. Jusqu’au bout du chemin, vous avez tenu la dragée haute aux marchands de natures mortes. Un artiste qui se donnait comme premier adjoint la nature ne peut pas être mauvais: “On n’est ni trop scrupuleux, ni trop sincère, ni trop soumis à la nature; mais on est plus ou moins maître de son modèle, et surtout de ses moyens d’expression”, écriviez-vous en 1904. Cette tension entre la réalité objective et sa transposition esthétique a toujours été au cœur de votre réflexion. Pourriez-vous rester un modèle pour les générations qui viennent.

aba34daac3f80734898e5af6df25c2b7.jpg
 
J’ai parfois des cauchemars. Je vois des poètes du tractopelle et de la DDE prendre un malin plaisir à détruire la beauté de nos sites. Surtout ceux qui offrent un accès unique à la vue sur la Sainte Victoire. Figurez-vous qu’un jour, j’ai rêvé que de mauvais esprits avait installé une déchetterie à cet endroit. Et quand je me suis réveillé, je me suis rendu sur place et le cauchemar était devenu réalité. Un jour ces gens-là construiront des musées du parpaing et du PVC.

Commentaires

  • Révoltée!!!!! Ah les Enc... (oui, avec E majuscule, car ils sont les rois qd il s'agit de planter leur merde et de tt détruire sur leur passage). C'est comme les gens qui n'aiment pas les animaux, je ne comprends pas comment on peut être assez bête pour supprimer des petits coins de paradis, il faut être vraiment sans coeur, n'avoir aucune émotion... L'argent rend aveugle bien plus que l'amour.
    Comme je te disais l'autre jour BP, ce sont des gens comme ça qui me donnent envie de mordre...

    M. Paul, on vous aime...

  • Pour sûr Lilie. De plus, les mêmes tiennent des discours dans lesquels ils disent tout faire pour préserver ce lieu, l'embellir...
    Et ils font exactement le contraire. Ils spéculent avec le foncier, sont culs et chemises avec les promoteurs. J'espère que les plandalens sauront pour qui voter aux prochaines élections municipales.

  • Il faut offrir à ton maire le Cesar de l'environnement...

  • De retour d'un long we, je découvre votre lettre à Cézanne et je suis consternée par le bon goût de vos élus locaux. Il y a du travail si je comprend bien. Bon courage. (Un problème aussi culturel le respect de l'environnement)

  • Si Dieu avait eu des "Converses", il aurait pu s'enfuir à toutes jambes avant qu'on ne l'attache à cette croix. Il aurait pu ainsi leur clouer le bec !

  • ZURICH - Des tableaux de Cézanne, Degas, Van Gogh et Monet d'une valeur totale de plus de 100 millions de francs suisses (63 millions d'euros) ont été volés dimanche lors d'une agression à main armée, dans un musée de Zurich, selon la police municipale zurichoise qui ne précise pas le nom du musée.
    Sur son site Internet, la "Basler Zeitung" avance que le vol a eu lieu à la collection d'Emil Georg Bührle. Cet industriel zurichois a réuni un grand nombre de tableaux européens, notamment issus de l'impressionnisme et du néo-impressionnisme. (AP)

Les commentaires sont fermés.