Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Boulimie végétarienne

 

27937_121736631175739_100000182075690_310210_7667922_n.jpg

- Oh ! Vous n'avez pas mangé la quiche lorraine !

- Non, mais je vais enlever les petits morceaux de lard et ainsi...

- Vous êtes musulmane ?

- Pas du tout. Je suis végétarienne. Et Bouddhiste.

- Tibétaine ?

- Non, non, je suis née à Romorantin.

- Vous auriez du me prévenir. Je vous aurai concocté une soupe de courgettes à la menthe avec un zeste d'ail.

- Je ne mange pas d'ail.

- Ah ! 

- Vous savez, je pensais qu'il y avait un restaurant végétarien dans votre village.

- Ben non. 

- Je croyais, à tord, que c'était devenu la norme...

- Ici vous êtes en Provence où l'on chasse volontiers le sanglier. La daube, marinée dans du Vacqueyras, voilà la norme.

- Mon Dieu, quelle horreur !

- Pire encore ! C'est un joli village de barbares, ici. Toujours niquer, jamais mariage !

- ????

 

 

Commentaires

  • ça sent le vécu...pas facile la gnognote...;)

  • gnognote....pour solognotte of course ...

  • ____________________________________________________________________________
    De la daube de sanglier et de la nique sans mariage ?!
    Mais c'est le paradis, ton village !
    ____________________________________________________________________________

  • ___________________________________________________________________________________

    Pour sûr, c'est du vécu mame Zhéphé. C'est agaçant toutes ces dames qui se privent de tous les plaisirs de la life (de la chair?), qui sont solognotes et qui ont le chou au Tibet. De plus en plus nombreuses d'après ce que j'ai entendu par-ci par-là. Je m'étonne que tu ne l'aie pas traitée...
    ___________________________________________________________________________________

  • ______________________________________________________________________________
    Justement, Isolde (bonjour ! z'allez bien ?), je trouve aussi qu'il y a comme une indécente recrudescence du végétarialisme bouddhiste.
    Des femmes, uniquement. Qui gagnent bien leur vie (leur voiture et leur sens de la mode made in D&G me le laissent du moins penser). Et qui n'avalent ni viande, ni poisson, ni oeuf, ni... rien (comprenez). Le plaisir de la chair, et de la chère, semble avoir été banni de leur vie. Pour parfaire le tableau (et leur régime bio), elles s'en vont passer un mois en Inde chaque hiver, et en reviennent maigres, fatiguées, mais illuminées (enfin, il parait).
    Alors c'est quoi, ce nouveau truc, cette quête punitive ? Je voudrais bien qu'on m'explique. Parce que, comme BT je ris, je traite un peu, mais voudrais bien comprendre ce phénomène (car c'en est un, pour sûr).
    ______________________________________________________________________________

  • _________________________________________________________________________________

    Très bien, merci Marion. Ultra reposée en l'île...
    Je ne sais pas d'où vient cette ombre qui progresse d'Est en Ouest. (Superbe la photo)
    Fin des idéologies ? Philosophie de bazar ? Mouche Tsé tsé ? Anorexie de ce qui fait sens ?
    Non, je sais pas. Mais ça sent la punition. La culpabilité. Et leurs enfants sont carencés, de fait. Oui, ce sont des personnes qui palpent de bons salaires en général. Qui pointent, seules, à Ikea le samedi. Bref, elles m'ennuient ces dames, je l'avoue. Et pas qu'elles d'ailleurs...Il y a quelques vaches sacrées qui sentent le cabécou sous les bras dans l'métro et qui rêvent d'alpages pour s'imaginer au-dessus de la mêlée. You see.
    ___________________________________________________________________________________

  • Envoie-là par ici ta soupe aux courgettes, ainsi que le Vacqueyras et les lardons de la dame. Pas ses chiards, hein ?... Sinon je les bouffe...

  • _________________________________________________________________________________

    Rires. Excellent ! J'ai l'impression d'entendre certaines de mes collègues de travail. Des parisiennes. Elles ne lisent plus que les pages recettes bios de "Elle". Des végétariennes de luxe.
    C'est une mode aussi. De temps en temps un petit macaron de chez Ladurée sinon, soupe de petits pois ou de carottes surgelées. Quel plaisir que de lire aussi les commentaires !

    _________________________________________________________________________________

  • La zéphée voudrait savoir s'il reste encore des maisons à vendre dans ton village...

  • C'est bon les légumes , non? C'est un peu comme la viande, si on la fait cuire à l'eau ça manque de cuisse, mais mijotée(s) à l'huile d'olive avé forces aromates noix de cajou et raisins de corinthe
    , si de plus tu te procures ail , basilic, origan, thym, menthe (liste non exh.)....raaaaââh , ç'est aut'chose que petits pois-carotes surgelées, et si j'ai les moyens je rajoute un ti'gibier, une omelette à la Feta, sinon je peux me passer de veau aux hormones, de poulets-antibiotiques et de saumons dégénérés (même sous la torture....euh non ! pas Bruel... arghhh...)

  • associer le carnivore au sexe c'était un peu primitif mon cher. le butinage des abeilles...

  • Oui c'est très tendance primitive, j'avoue. Les abeilles veillent au grain heureusement, Ema

    Quelle belle ratatouille Pascal !

    Je trouve que les commentaires, à eux seuls, valent le déplacement, Françoise.

    Des chiards bios Fox, ça ne se refuse pas !

    Isolde, M. Bisous les filles. Vous vous débrouillez très bien sans moi.

    Un peu du vécu, oui les Héphés. Très élevé le mètre carré en ce coin de Provence. Z'avez 500.000 euros chez l'écureuil ? Tout ça pour des croisements hasardeux avec des sangliers qui défient la médecine. C'est cher payé ;)

  • ....Ha ! ouais moi je suis pas fan des daubes de sangliers, c'est pas précisément à ces cochons sauvages là auxquels je pensais dans ma soudaine envie de posséder une résidence secondaire au chaud ... ;p

Les commentaires sont fermés.