Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Cerisier sur le gâteau de verdure

    Bourgogne

    Au printemps en Bourgogne, les mots superflus quittent d'eux-mêmes la phrase, telles des peaux mortes. Ils se faufillent avec l'armada de lézards sur le petit mur d'enceinte de la maison. Plein sud. Sous le soleil, cette année particulièrement généreux, les minutes de silence alternent avec les minutes d'émotions. La nature revendique à nouveau ses titres de noblesse. Bien après minuit, un rossignol en quête de lune de miel contera fleurette avec régularité à une foule d'admiratrices. Une seule partagera le futur nid.

    Au petit matin d'autres chants d'oiseaux participent à cette symphonie inspirée d'un Vivaldi zélé. En contrepoint à la valse d'informations tragiques qui transitent sans fin dans le poste de radio posé sur le radiateur à huile de la chambre.

    Deux tours jumelles vengées dix ans après leur disparition... Offerte à l'heure du premier café, la nouvelle soulève déjà quantité de polémiques. Les travestis afghans vont se raser, le cerisier a froid aux pieds, les commentateurs tranchent dans le lard de leur inconscient. Il est déjà cinq heures, je n'ai plus sommeil...

     

    (Merci mon chaton;)