Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aux racines de l'instinct

SNV80006.JPG

 

Les animaux sont ici les héros des pages d'un roman en construction.Ils tentent de cristalliser non pas un état inerte, mais une tension continuelle, toujours attentive, ouverte vers l'extérieur. Pourvu que l'on garde la volonté de sortir du territoire comme les évadés d'une douce félicité. L'essentiel consiste à défricher de nouvelles pistes, de flairer le sentiment de malaise chez la future proie. Le héros canin ou félin n'a pas peur de ne pas être aimé, mais de ne pas aimer la viande fraiche qu'il dérobe à la civilisation.
Il ne craint pas que son désir reste inassouvi mais qu'il s'éteigne. Il craint, enfin, d'être blessé aux racines même de la vie et de l'instinct.

Commentaires

  • La place en nous de l'animal ??....étrange "compagnon de Je", amour à mort...

Les commentaires sont fermés.