Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

casse-toi pauvre con

  • Boulevard des rêves brisés

    photo-rachida-dati-sarkozy-relation-amoureuse.JPG

    Qu'est-ce qui peut bien les rassembler? Ces deux-là, indiscutablement, se ressemblent. Pourtant, l'un est issu de la bourgeoisie proche parisienne et sa suivante d'une cité de Chalon-sur-Saône. Quand ils étaient enfants de migrants, leurs rêves avaient déjà un goût de revanche à prendre sur quelques pièges familiaux. Aujourd'hui, ils foncent têtes baissées. Ils sont au pouvoir, enfin! Belle récompense. Maman doit être contente. Pourtant, les angoisses demeurent. Vite, allons toujours plus vite. Le marché ne régule plus rien. Il faut faire croire que le train continue d'avancer, faire pleuvoir des réformes tout en restant à quai. Deux personnages tragi-comiques en quête d'hauteur. Deux prestidigitateurs de l'illusion démocratique.
    Ils ont joué aux contestataires dans leur propres rangs afin de franchir tous les obstacles. Se sont parfois victimisés. Leur rebellion est née de l'impuissance et de l'abîme qu'il y a entre vouloir et pouvoir.
    Comment se faire aimer quand la mère est mauvaise? En devenant anarcho-réactionnaire. En jouant aux contestataires au sein de la famille. Faire mieux toujours mieux que celui qui a été aimé. En encaissant les défaites jusqu'au jour de gloire...au Fouquet's.
    En coulisse, ils s'auto félicitent. Leurs applaudissements secrets vont au refus exalté de la démocratie. Leurs réformes, accouchées à grande vitesse, servent de cache poussière au diagnostic des très graves défauts internes de ladite démocratie, qui de fait la vident de toute liberté.