Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

laurent terzieff

  • Pour saluer Laurent Terzieff

    630terzieff.jpg
    (Photo AFP)
    Comme son nom et son visage taillé à coups de serpes de moujik ne l'indiquent pas, Laurent Terzieff était né à Toulouse en 1935. Une figure et une allure de Roi Lear plus que parfait. Volontiers roi nu, il a toujours su fuir l'appellation star. Son étoile à lui c'était l'effacement volontaire. Fragile et solide. Il était le théâtre des origines russes aux fortes magnitudes sur l'échelle de Stanislawski. ("Peu importe que le jeu soit bon ou mauvais, ce qui importe, c'est qu'il soit vrai")
    Que du nerf chez lui et jamais de gras. Une silhouette aussi longiligne que maigrissime qui a longtemps arpenté les scènes du théâtre de l'absurde, connu les vaches maigres de la comédie shakespearienne, offert sa gueule d'ange du septième art aux plus plus brillants créateurs de drames sur pellicule.
    product_6092.jpg
    ***
    Comme chez Flaubert ou Tchekhov, c'était les blancs entre les lignes, les vers qu'il préférait souffler en maître du silence quand d'autres hurlaient leur texte sur un champ de foire. Un géant vient de s'esquiver sur la pointe des pieds.