Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

les rochers du saussois

  • Carte postale

    967234043.jpg
    Les rochers du Saussois, mon école (buissonnière) d'alpinisme 
     
    Chers lapins et chères lapines (de ch'val)

    Je passe vous écrire en vitesse une petite carte postale comme au bon vieux temps des colonies de vacances.
    Le ciel s'affiche en gris depuis mon arrivée. Le paysage semble en souffrir. Il a les pieds dans l'eau depuis plus d'un mois. L'Yonne menace de sortir de son lit. Les paysans sont désespérés. Certes, les blés sont en herbe mais leurs chaussettes sont trempées. Les moniteurs s'emploient à nous dérider en nous obligeant à lire des pages de Derrida (merci Molly).
    J'espère que par chez vous, tout va ben. J'veux dire là-bas dans l'eau d'là. Quand je pense qu'à la radio et pis même à la télé y disent que nous sommes en plein réchauffement de la planète, ben j'en doute. Je n'ai d'cesse d'entretenir l'feu dans la grande cheminée et dans la vieille cuisinière à bois: Une "Rosière". La Rolls dans le genre qui disait mon grand-père Alfred. J'me fais cuire des potées que j'dévore avec mon ami France qui fend du bois dans la remise. Ct' homme là, c't'un roc. Y vise le billot et hop, d'un coup d'un seul, y t'fend une bûche sans lui faire de procès. J'ai bien tenté de l'imiter mais j'préfère y r'noncer car je n'ai pas z'envie d'me r'trouver à l'hôpital d'Auxerre avec une patte en moins comme y disent les fermiers du voisinage.
    Je ne me suis pas encore rendu dans mon cher Morvan tellement y pleut depuis mon arrrrrivée; c'est vous dire l'ambiance. J'ai r'trouvé mon accent morvandiau après deux ou trois jours seulement...Tu vois ben !
    Quand cho débarqué y mon dit : " Heu là, te v'la dont ? Y t'ont r'lâché ?
    - Ben oui. Y zzz'en avait plein l'cul deum vouaire là-bas dans l'midi.
    T'as habillé comme l'préfat dis donc...!?
    - Le temps d'me changer pis ch'rai comme tout l'monde, t'inquiètes dont pas ! 
    Ah bon, passe que là on dirait l'premier ministre d'la France dans bas qui m'disait l'France: "Moi chui France d'en haut" qui répète à foison.
    Voilà, j'pense ben à vous tous, vous embrasse bien fort et pis j'espère quand même des jours meilleurs.
    Pour l'heur, tout le monde y m'invite: "Viens donc bouère un coup bon Dieu, qu'ça nous fait ben plaisir deut' vouère !" 
    Je vais de cave en cave et j'en suis fier. 
     
    Ps : Ce jour, y'a l'gars Aimé Césaire qui s'en est allé dis donc. Un bon gars chui là. Certes nouère mais un sacré poète de la réapropriation de nous par nous-mêmes... Allez, à ta santé l'Aimé !!!