Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

racisme

  • La planète foot tourne en rond

    446058674.jpg
    Laurent Blanc dit "Le Président" entraineur de Bordeaux (AFP photo)

    PARIS (AFP) - Une banderole stigmatisant les habitants du Nord et déployée samedi au Stade de France en finale de la Coupe de la Ligue Paris Saint-Germain-Lens (2-1) a soulevé une vague d'indignations dimanche, qui se traduira notamment par les plaintes de la Ligue et du député-maire de Lens Guy Delcourt.

    La banderole proclamait: "Pédophiles, chômeurs, consanguins: bienvenue chez les Cht'is", en référence au film (qui a obtenu un succès colossal) du comique Dany Boon.

    Les réactions 

    Enrico Macias : "Les gens du Nord
    Ont dans leurs yeux le bleu qui manqu' à leur décor.
    Les gens du Nord
    Ont dans le cœur le soleil qu'ils n'ont pas dehors.
    Les gens du Nord
    Ouvrent toujours leurs portes à ceux qui ont souffert."

     
    Madame Claude: "Il faut ouvrir l'accès des maisons closes aux supporters du PSG" 
     
    J.C. Vandamme: "Pourquoi vous me demandez une réaction? Parce que la Belgique est frontalière avec la Région Nord/Pas-de-Calais hein, c'est ça? Ou c'est à cause de Dutrou?

    Jean-Marc Sylvestre (commentateur économiste officiel) : "Dans cette affaire, ce qui compte c'est la gestion de l'émotion provoquée par cette banderolle." 

    Poutine: "La France, combien de divisions dans le football?"

    Staline: "Je l'ai toujours dit, un bon Président c'est celui qui sait tirer sur la foule."

    François Bayrou: "Cette triste affaire met en lumière la nécessité de construire en France l'image d'un avant-centre qui ne soit ni de gauche ni de droite mais béarnais de souche." 

    François René Chateaubriand: "Toute révolution qui n'est pas accomplie dans les moeurs et dans les idées échoue."

    Patrick Juvet: "Où sont les femmes?"

    Andy Warhol: "A l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité mondiale."

    François Fillon : "Je l'ai toujours dit, c'est le plein emploi qui est la solution de tous les problèmes dans notre pays."

    Nicolas Hulot: "Le libéralisme, c'est fini." 

    Une lesbienne de gauche : "Excusez-moi, faut que je file à mon magasin Bio."

    Une lesbienne de droite : "Marquer un but, c'est un symbole sexuel pour l'homme, non? " 

    Albert Einstein : "Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine...mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue."

    Libération: "Bienvenue chez les cons."  

    BT : "Je préfère demeurer, au chaud, dans mes "starting-blog"."